JE ME RENSEIGNE

  • Phrases avec auxiliaires : Pour construire une phrase négative, il suffit d’ajouter not à l’auxiliaire.

Présent simple

Vous trouverez ci-dessous les formes sans contraction puis les formes contractées.

He is clever
He is not clever / He isn’t clever

Il est intelligent
Il n’est pas intelligent

They are going to New York
They are not going to New York / They aren’t going
to New York

Ils vont à New York
Ils ne vont pas à New York

I can drive
I cannot drive / I can’t drive

Je sais conduire
Je ne sais pas conduire

I must be on time
I must not be on time /I musn’t be on time

Je dois être à l’heure
Je ne dois pas être à l’heure

 

  • Cas des phrases sans auxiliaires
Présent simple

Au présent simple, il faut employer l’auxiliaire « do » conjugué à toutes les personnes (« do not » à la forme négative, « don’t » dans sa forme contractée) sauf à la troisième personne ou celui-ci devient « does » à la forme affirmative (« does not » à la forme négative, « doesn’t » dans sa forme contracté).
Le « s » de la 3 ème personne du singulier est à appliquer sur l’auxiliaire et le verbe reste donc sous la forme de base verbale.

I play tennis everyday
Je joue au tennis tous les jours

I don’t (do not) play tennis everyday
Je ne joue pas au tennis tous les jours

He washes his car every month
Il lave sa voiture tous les mois

He doesn’t (does not) wash his car every month
Il ne lave pas sa voiture tous les mois

  • Cas particulier de l’utilisation du verbe to have en anglais

« To have » n’est pas considéré comme un auxiliaire en anglais, il convient donc d’appliquer la même règle avec les phrases comportant « to have » que celle s’appliquant pour les phrases sans auxiliaires.

I have an old car
J’ai une vieille voiture

I don’t (do not) have an old car
Je n’ai pas une vieille voiture

  • Emploi de did à la forme négative au preterit

Au prétérit, l’auxiliaire « do » se transforme en « did ».

I didn’t work at all last week
Je n’ai pas du tout travaillé la semaine dernière

  • Autres moyens d’exprimer la négation

– Il est possible d’exprimer la négation en utilisant l’adverbe « never » (jamais)…

I never work on Christmas Day

Je ne travaille jamais le jour de noel

– …ou avec l’utilisation du quantifieur any.

I have some wine in my cellar
J’ai du vin dans ma cave

I don’t have any wine in my cellar
Je n’ai pas de vin dans ma cave


Les yes/no questions : Ce type de questions se construisent en suivant le modèle :

Auxiliaire + sujet + base verbale+ complément + ?


L’auxiliaire se place en début de phrase dans ce type de question. Dans les phrases où le verbe est un auxiliaire unique, il s’agira de reprendre cette auxiliaire en début de phrase pour former la question.

He is French.
Is he French ?
Est-il français ?

You have got a good job.
Have you got a good job?
As-tu (ou avez-vous) un bon travail ?


La construction est identique avec les auxiliaires modaux, a noter qu’à la troisième personne du singulier, les verbes modaux NE PRENNENT PAS DE -S.

He can drive
Can he drive?
Sait-il conduire ?


Should I give him a lift ?
Devrais-je le déposer ?


Quand le verbe principal n’est pas un auxiliaire (present simple, preterit), il faut ajouter un auxiliaire dans les formes négatives et interrogatives. L’auxiliaire utilisé est « to do » (« do » à toutes les personnes sauf à la troisième personne du singulier où il devient « does »).


You work fast
Do you work fast ?
Travailles-tu rapidement ?


He thinks that mathematics are useful
Does he think that mathematics are useful ?
Pense-t-il que les mathématiques sont utiles ?

 

Construction des réponses courtes (short answers)


A la différence du français, on ne peut pas se contenter de répondre par oui ou par non dans la plupart des cas en anglais, on doit alors utiliser une réponse courte (short answer).
On la forme en ajoutant à la réponse le sujet et l’auxiliaire se trouvant dans la question.

Are you hungry ? As-tu faim ?
Yes, I am . Oui.


Do you practice sports on Sundays ? Faites-vous du sport le Dimanche ?
– Yes, I do. Oui.
– No, I don’t. Non.

 

Les wh-questions

Les wh-questions sont l’équivalent en français des questions Qui ? Que ? Quoi ? Comment ? Lequel ? Laquelle ? Quand ? Où ?…
Les réponses au wh-questions sont plus élaborées que les réponses aux yes/no questions. On les construits en suivant le modèle suivant :


Mot interrogatif (wh… ?) + auxiliaire + sujet + base verbale + complément + ?


1. Who ? est l’équivalent de « qui ? » et portent sur la personne.

Who is the new CEO ? Qui est le nouveau PDG ?

 

2. Where ? est l’équivalent de « où ? » et portent sur le lieu.

Where is the next meeting ? Où a lieu la prochaine réunion ?


3. When ? est l’équivalent de « quand ? » et porte sur le moment.

When is our next appointment ? Quand est notre prochain rendez-vous ?


4. What ? est l’équivalent de « que, quoi ou qu’ ? »et porte sur une chose ou un évenement.

What are you waiting for ? Qu’attends- tu ?

5. Why ? est l’équivalent de « pourquoi ? » et porte sur la cause.

Why are you so disappointed ? Pourquoi es-tu si déçu ?


6. How ? est l’équivalent de « comment ? » et porte sur la manière.

How are you today ? Comment allez-vous aujourd’hui ?

Le present simple est utilisé pour parler des choses qui sont vraies de façon générales, des évènements qui arrivent de temps en temps ou de façon répétés ainsi que pour les verbes d’état. Il est important de noter qu’au présent simple le verbe à la troisième personne du singulier prend un -s à la fin.


he works, she looks, it says….


Aux autres personnes, le verbe ne varie pas dans sa forme et conserve toujours sa forme verbale.


I work, we work, they work (base verbale : to work)

 

Emploi du présent simple

 


Vérités générales :

Fire burns

Le feu, ça brule


The earth goes round the sun

La terre tourne autour du soleil

 

 

Ce qui relève de l’habitude


Mary is always working. She starts at 6 a.m and she finishes at 9 p.m each day.

Mary travaille en permanence. Elle commence à 6h du matin et finit à 21h tous les jours.

 

Dans la première partie de la phrase l’emploi du présent progressif est justifié car on insiste sur « l’action » qui se déroule au moment où l’on parle ou de manière continue en rapport avec le temps présent. Dans la deuxième partie de la phrase, on insiste sur la fréquence de travail = présent simple.

 

Avec les adverbes always, sometimes, often, usually, never lorsque l’on se situe dans le temps présent.


I am always happy when I don’t work.
Je suis toujours heureux lorsque je ne travaille pas


He sometimes plays the guitar on Saturdays
Il joue parfois de la guitare le samedi


Your friends are often unpleasant
Tes amis sont souvent désagréables


John usually plays basketball on Fridays
John joue généralement/ habituellement au basket le vendredi

 

You never walk alone
Tu ne marches jamais seul

 

Un événement planifié précisément dans le futur (avec un horaire précis)


My train leaves tomorrow at 10 am

Mon train part demain à 10h

 

On utilise également le présent simple avec les verbes dits « d’états ». Par exemple, les états mentaux, les émotions, les perceptions ou les apparences


1. états mentaux : believe (croire), doubt (douter), know (savoir, connaître), think (penser), understand (comprendre)

 

I believe in god

Je crois en dieu

 

2. émotions : like et love (aimer), need (avoir besoin), prefer, want (vouloir), wish (souhaiter)

 

I need my car for leaving on holidays

J’ai besoin de ma voiture pour partir en vacances

 

3. perceptions : feel (sentir), hear (entendre), see (voir), smell (sentir), taste (gouter)

 

I feel sad

Je me sens triste

 

4. apparences : look (regarder mais le plus souvent utilisé en anglais dans le sens avoir l’air), seem (sembler), sound (sonner mais utilisé le plus souvent en anglais en fonction du contexte dans le sens : sembler


He looks joyful today

Il a l’air joyeux aujourd’hui.


What you’ve said sounds good to me

ce que tu m’as dit m’a l’air bien (= me va bien)

 

Exceptions


Certains de ces verbes peuvent avoir une signification autre que celle qu’ils ont lorsqu’ils sont considérés comme des verbes d’état. On pense notamment à « think » et « feel » qui sont souvent utilisés à la forme progressive.


I’m currently thinking about this

J’y réfléchis actuellement

 

Ici, « I’m thinking » décrit une activité mentale en cours et non une pensée en général. Pour décrire une activité, il faut utiliser le présent progressif.

 

 

A l’inverse :

 

I think that Jonathan isn’t a good manager

Je pense que Jonathan n’est pas un bon manager

 

…décrit une pensée absolue, solide, mûrement réfléchie.

 

 

Autre exemple avec « to feel »

 

I feel good about it

Je suis à l’aise avec ça

 

I’m feeling good about it

Je suis à l’aise avec ça

 

 

Les 2 façons de s’exprimer sont bonnes. Dans le deuxième cas, I’m feeling décrit un sentiment qui commence à gagner la personne ou qui évolue graduellement. Dans le premier cas I feel décrit un sentiment durable et solide. La différence est assez subtile.

Modalites pedagogiques

Equipe pédagogique

Intervenants qualifiés et expérimentés dans le domaine de la formation professionnelle

Suivi et évaluation des résultats

Emargement numérique
Evaluations de formation numérisées
Suivi par un consultant formation dédié

Ressources techniques
et pédagogiques

Supports de formation en ligne
Exposés théoriques et étude de cas concrets
Elearning avec quizzes en ligne

Certifications